Musée d’Art Contemporain
"Giuseppe et Titina dal Verme"

One of the Museum rooms

Dans les salles du Château Dal Verme de Zavattarello, depuis 2003, siège une collection d’art contemporain en constante évolution, qui constitue une des offres attractives pour les visiteurs qui par milliers chaque année montent visiter la forteresse médiévale.
Le Musée expose des œuvres d’art italien de la seconde moitié du 20ème siècle à aujourd’hui, de même des tableaux plus anciens peints par le Comte Giuseppe dal Verme, propriétaire du Château au début du 20ème siècle.
Le Musée porte le nom de l’artiste le Comte Giuseppe dal Verme et de sa femme Titina Gavazzi, en hommage à leur grand amour pour l’art et pour cette forteresse, donnée à la ville de Zavattarello par leurs héritiers en 1975.
L’hétérogénéité des œuvres est due aux évènements qui ont amené la naissance du Musée: les artistes qui ont exposé leurs travaux à l’intérieur des salles du Château ont donné à la Commune de Zavattarello quelques unes de leurs œuvres, qui constituent le noyau d’origine du patrimoine du musée, en constante évolution grâce à la continuation des dons.
Justement en considération de cette spécificité du Musée, en 2011 fut réalisé, avec la contribution de la Région de Lombardie, un nouvel aménagement polyvalent et flexible, qui permet une rapide mise à jour des expositions et des supports d’information.

Discover more

La collection

Les œuvres données par les artistes qui ont exposé à l’intérieur des salles du Château constituent la première partie du patrimoine du musée, la plus dynamique et en constante progression grâce à la continuation des dons.
Nous avons développé cinq salles, chacune dédiée à un thème divers, dans lesquelles une grande attention est portée aux jeunes artistes montants: parmi les artistes dont la production est ici illustrée, nous trouvons Ernesto Treccani, Stefano Bressani, Pino di Gennaro, Alessandro Spadari.
Un des objectifs principaux du Musée est la valorisation des artistes liés au territoire local: le climat et la tranquillité de Zavattarello ont attiré des personnages de diverses provenances, qui se sont arrêtés ici pour des séjours plus ou moins longs, instaurant des liens durables avec la communauté locale.
Voilà pourquoi au long de l’exposition on rencontre de nombreux artistes dont le chemin est passé par Zavattarello, tels que Carlo Cinquini, Aldo Antonini et surtout Giuseppe Maria Cattano, Aldo Gambuzzi, Luciana Magrini.

La partie Giuseppe dal Verme

Un espace spécial est réservé, au plan noble, aux œuvres de Giuseppe dal Verme, très attaché au Château qui porte encore le nom de sa famille. Lui-même accordait un grand soin aux tableaux à l’huile, sa technique préférée, mais ses aquarelles ne sont pas de moindre qualité, représentant souvent les notes de ses nombreux voyages en Italie et à l’étranger. Les œuvres exposées, données par les héritiers à la suite d’une importante exposition rétrospective, résument les thèmes, les techniques et l’évolution de la recherche artistique du Comte, qui fut un artiste apprécié par des personnages illustres tels que Carlo Carra.

"Portrait de famille en pose"

L’œuvre la plus ancienne de la collection du musée fut réalisée par le « Mulinaretto » à la demande de Gian Battista della Volta, aïeul du côté maternel du Comte ing. Giuseppe dal Verme, à la fin du 17ème siècle. Lors de la succession du Comte Giuseppe, le tableau fut attribué à sa fille la Comtesse Ippolita, qui l’a donné à la Commune de Zavattarello afin d’être exposée en permanence dans la salle des fêtes du Château de Zavattarello.
L’œuvre représente l’épouse de Gian Battista Cattaneo della Volta, la Marquise Maddalena Gentile, qui expose avec plaisir à ses invités ses enfants Maria Anna et Nicolo.
« Portrait de famille en pose » a une approche ressemblant à celle du peintre flamand Antoon Van Dyck, s’inscrivant dans la lignée de l’art du portrait gênois baroque, représenté, par exemple, par Giovanni Bernardo Carbone.

La partie Aldo Gambuzzi

La collection de plus de 40 sculptures de l’artiste Aldo Gambuzzi, dit « Gambaldo » en art, donnée par les héritiers au Musée, est inaugurée en 2011.
Cet artiste d’origine Mantovane, aimait se définir comme sculpture de Pavie : né à Suzzara (Mn) en 1922, il a déménagé à Pavie et en a fait sa ville d’adoption, lui dédiant de nombreuses et importantes œuvres. Surtout dans les dernières années de sa vie, jusqu’à sa mort en 1988, Gambuzzi aimait vivre dans sa maison de vacances de Zavattarello, dont il était citoyen d’honneur.
C’est le profond attachement du sculpteur au territoire local qui a amené les héritiers à donner au Musée de Zavattarello l’importante collection.
Habile travailleur du métal, sa sensibilité et sa volonté de communiquer l’ont rendu un artiste complet, qui a su communiquer avec profondeur ses propres messages. Il s’exprime avec les instruments de son travail quotidien, la lampe à souder et les métaux, créant ainsi une forme d’art particulière : la soudure artistique.

La partie Luciana Magrini

Née à Milan mais très présente à Zavattarello, Luciana Magrini s’est toujours dévouée intensément aussi bien à l’enseignement qu’à la production artistique, en particulier à la décoration «  au troisième feu » de la céramique .
Une grande passion pour l’Orient est évidente dans beaucoup des sujets d’inspiration chinoise, japonaise, indienne, influencés par son beau-père, infatigable voyageur. C’est cependant la nature le sujet favori des décorations, nées de nombreux croquis réalisés sur le vif durant les grandes vacances. L’important est la capacité de chaque dessin à s’adapter au support sur lequel est la peinture, dans un rapport permanent entre la forme et le contenu.
Après la disparition de l’artiste, ses enfants ont voulu donner au Musée une sélection de la nombreuse production de Luciana Magrini, comprenant quelques croquis, des œuvres non finies et ses outils de travail qui permettent de s’immerger dans l’activité infatigable de la décoratrice.


Ernesto Treccani, Concerto Estivo
Family portrait by Mulinaretto
The artworks by Aldo Gambuzzi in the chemin de ronde